Accueil Linguistique et Histoire de la langue

Ouvrages sur l'orthographe

Persée

2858 articles scientifiques à propos d'orthographe
sont disponibles sur le Portail Persée : ICI

Linguistique

Petite Histoire de l'orthographe Française

  • Wilmet M., Académie Royale de Belgique

Dans l’histoire du langage, l’écriture arrive en second et se règle donc sur la prononciation. Pour qu’elle soit dite « phonétique », il suffit qu’à chaque phonème corresponde un seul et même graphème. L’idéal… Quasi réalisé en latin, approché en italien et en espagnol, mais largement inaccessible en français. Pourquoi ?

La cause essentielle tient à l’accroissement du nombre de phonèmes sans augmentation concomitante du nombre de graphèmes. S’ajoutent, au Moyen Âge, le souci ornemental d’étoffer les mots trop courts et, à la Renaissance, des préoccupations étymologiques d’érudits (parfois mal informés).

C’est aussi au XVIe siècle qu’apparaissent les premières velléités de réformes. Les volumes successifs du Dictionnaire de l’Académie auront beau adopter quelques propositions simplificatrices, elles se raréfient d’une édition à l’autre, surtout à partir de l’enseignement obligatoire, dont l’orthographe devient le fer de lance. La dernière tentative en date remonte à 1990. Ses allures de croisade valent qu’on s’y attarde.

Marc Wilmet est professeur émérite à l’Université libre de Bruxelles et membre de l’Académie royale de Langue et de Littérature françaises. Professeur invité de nombreuses universités étrangères, il fut aussi président de la Société internationale de linguistique romane.

Voir sur le site de l'éditeur

 

Le participe passé entre accords et désaccords

  • MARSAC, F., PELLAT, J.-C., (sous la direction de), (2013) , Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 296 pages

L'accord du participe passé en français constitue un défi pour les linguistes, un enjeu pour les didacticiens, une énigme pour les élèves et un sacerdoce pour certains usagers. Depuis des siècles, il entretient en France (mais aussi en Belgique et au Canada, notamment) les débats entre les grammairiens et les pédagogues, divisés sur la question d'une réforme. Cette publication propose de faire le point sur les accords et les désaccords entre des spécialistes d'hier et d’aujourd’hui. Elle rassemble quinze articles d’auteurs de différents pays, répartis en deux ensembles complémentaires: perspectives linguistiques et perspectives didactiques.Du côté des linguistes, différents éclairages sont présentés: histoire de l’accord du participe, inventaire des règles et recherche d’explications nouvelles, comparaisons avec d’autres langues, examen de propositions de réformes, ...Du côté des didacticiens, différentes observations des performances des apprenants, français et étrangers, sont analysées et des démarches didactiques renouvelées sont proposées, mettant en avant la syntaxe et/ou la sémantique.Ces articles contribuent à clarifier cette question complexe et à proposer des approches nouvelles, théoriques et pratiques. Ils s’adressent aux lecteurs français ou étrangers, étudiants ou professeurs soucieux d’un enseignement plus efficace de l’accord du participe passé. Ils visent à nourrir les réflexions de chacun, ouvertes sur l’avenir.

Première édition Presses universitaires de Strasbourg Livre broché 298 p. Index .

 

Nouvelles Recherches en orthographe

  • Sous la direction de C. Brissaud, J.-P. Jaffré et J.-C. Pellat, ED. LAMBERT LUCAS

Ces journées d'études ont permis à un ensemble de spécialistes – linguistes, psycholinguistes et didacticiens – de confronter leurs points de vue sur l’orthographe de différentes langues (japonais, turc…), et tout spécialement sur celle du français qui continue de poser de nombreux problèmes aux usagers et surtout à ceux qui l’apprennent et l’enseignent. Ces textes font un point circonstancié, et comparatiste, sur l’état des connaissances dont nous disposons aujourd’hui, qui apportent des éclairages nouveaux sur le fonctionnement, l’acquisition et la didactique de l’orthographe. Outre qu’elles remettent en question bien des idées reçues, comme celle d’un âge d’or de la pédagogie de l’orthographe, ces études contribuent à définir les conditions d’un apprentissage optimal de l’orthographe.

Parution: avril 2008

Responsable(s) scientifique(s): Catherine Brissaud, Jean-Pierre Jaffré et Jean-Christophe Pellat 

Contributeurs: Mehmet-Ali Akinci, Christian Galan, Françoise Gadet, Bernard Lété, Pierre Largy, Michel Fayol, Annie Camenisch et Serge Petit, Fanny Heniqui et Martha Makassikis, Danièle Cogis, Claudie Péret, Jean-Pierre Sautot et Catherine Brissaud

Présentation (préface, introduction): C. Brissaud, J.-P. Jaffré et J.-C. Pellat

Commander chez l'éditeur

 

Publications anciennes

  • Observations sur l'orthographe ou ortografie française, suivies d'une Histoire de la réforme orthographique depuis le XVe siècle jusqu'à nos jours, Ambroise Firmin-Didot
    A. Firmin-Didot, 1868
    Consulter l'appendice A

  • Note sur la réforme orthographique que prépare l'Académie, X. Junius
    1893
    Consulter
 

La variation graphique : champs, facteurs

  • in Études de linguistique appliqué, n°159, coordonné par C. Martinez (articles de C. Martinez : « Exploration des facteurs de variation de l'écrit » et de C. Gruaz : « Lexique et variation sérielle »), Klincksieck, juillet-septembre 2010, 128 p.

La variation graphique touche régulièrement certains types d'écrits : dialogues en ligne, SMS, prise de notes, publicité, etc. Elle se manifeste souvent dans la production de certains scripteurs : apprenants, auteurs régionaux, etc. De plus, elle touche régulièrement des zones précises du système graphique : pour le français, traits d'union, signes diacritiques, néologismes, irrégularités du système, etc. Il s'agira de circonscrire cette variation graphique, à travers l'étude de divers cas de figure.
Avec des contributions de C. Gruaz, J.-P. Jaffré, F. Jejcic, C. Martinez, J. Pruvost, A. Tatossian, G. Terrien.

Consulter en ligne

 

Mieux comprendre le participe passé

Mieux comprendre le participe passé, G. Farid, Éditions nouvelles, 2006, 158 p.

Plus de 800 exercices et leur corrigé explicatif contribueront à approfondir et à consolider les différentes règles du participe passé.
La dernière section met en lumière les cas où des grammairiens de notoriété permettent le choix quant à la variabilité ou la non-variabilité dans l'accord du participe passé.
Mieux comprendre le participe passé est un livre pratique destiné aux niveaux collégial et universitaire, et à toute personne soucieuse de la qualité du français écrit.

Commander dans une librairie en ligne

 

Toute l'orthographe

  • B. Gaillard & J.-P. Colignon, Albin Michel / Magnard, 2005, 220 p.

Comment forme-t-on le féminin des noms et des adjectifs ? Où faut-il mettre un trait d'union ? Quelles sont les règles d'accord du participe passé ? Ces questions, et bien d'autres, trouvent immédiatement leur réponse dans Toute l'orthographe grâce à une présentation claire et accessible, une méthodologie simple, des astuces pour comprendre et retenir les bonnes règles, des exemples vivants pour les illustrer. Aussi utile en classe qu'au bureau ou à la maison, Toute l'orthographe a été conçu pour que le lecteur, quel que soit son âge, maîtrise la langue française sur le bout des doigts !

Commander dans une librairie en ligne

 

Variations sur l'orthographe et les systèmes d'écriture

  • C. Gruaz & R. Honvault (dir.), Champion, 2001, 401 p.

Nina Catach, Directrice de Recherche au CNRS, dirigea, jusqu'en 1986, l'équipe HESO qu'elle avait créée en 1970. Elle fut la grande spécialiste de l'histoire de l'orthographe française, internationalement reconnue. Elle publia de nombreux ouvrages et articles sur l'orthographe, au premier rang desquels figure le magistral Dictionnaire historique de l'orthographe française. Ses collègues et amis ont voulu, à travers ces Hommages, montrer l'étendue de son champ de recherches : le système graphique du français et son traitement informatique, l'évolution historique de l'orthographe et les variantes dialectales, les autres systèmes d'écriture et les réformes de l'orthographe. Elle obtint, entre autres dictinctions, le Grand Prix de l'Académie française en 1995.

Commander dans une librairie en ligne

 

Variation lexicale et évolution graphique du français actuel

  • VARLEX.  (Dictionnaires récents, 1989-1997), N. Catach, avec la collaboration de J.-C. Rebejkow, Conseil International de la Langue Française, 2001, 237 p.

La présente publication comprend le relevé de plus de 5000 variantes (mots qui s'écrivent de deux ou plusieurs façons différentes), existant actuellement entre les dictionnaires courants ou dans un seul et même ouvrage. Elle a essentiellement pour buts :
- D'évaluer avec précision ces phénomènes mal connus ;
- De mieux cerner les évolutions prévisibles de l'usage ;
- De favoriser ainsi une harmonisation lexicale sur le moyen et le long terme et, dans la mesure du possible, la réduction progressive de cette redondance en bonne partie non utile et non contrôlée ;
- De susciter en ce domaine, surtout sur le plan graphique, la reconnaissance du principe de la variation, mais aussi celle d'une concertation permanente à ce sujet, allant dans le sens de l'évolution de la langue ; d'un soulagement relatif sur certains points pour les usagers fort gênés par cette situation ; et donc aussi, il faut l'espérer, d'une amélioration de leurs performances et une hausse de niveau dans la pédagogie.
Cette direction vers l'harmonisation avait été explicitement demandée et encouragée par l'Académie française en 1990-1991 par la bouche de son Secrétaire perpétuel, Monsieur Maurice Druon (vr Rapport sur les Rectifications de l'orthographe française, Discours de présentation du texte au Premier ministre, p.5).
Le recensement de ces variantes a constitué pour nous, en dépit de notre longue expérience un travail délicat, non seulement en raison des redoutables spécificités du secteur et des difficultés des dépouillements de ce genre sur ordinateur (toujours sujets, comme on sait, aux coquilles et erreurs, surtout lorsque les mots n'ont pas une forme simple, aisément mémorisable), mais aussi parce qu'il s'agissait de mots difficiles à trouver, ce que l'on appelle des « entrées cachées » des dictionnaires (situées en renvois, en fin d'article, sous plusieurs entrées, en sous-entrées, etc.).

Commander sur le site de l'éditeur

 

Les délires de l'orthographe

  • N. Catach, Plon, 1989, 351 p.

L'orthographe est devenue en France un problème national. Les Français sont tous complexés par leur orthographe. Ils en sont malades mais ce sont surtout des malades imaginaires. Nous sommes le seul pays où l'on juge (et parfois condamne) un homme sur son orthographe. Les Français sont persuadés (à tort) d'avoir la pire écriture du monde, et ils en sont fiers. Ils veulent la changer mais, mis au pied du mur, ils reculent toujours. Le meilleur moyen d'aider quelqu'un à se libérer d'un blocage, c'est encore d'en rire, et il y a de quoi. C'est ce que ce livre tente de faire.
Écrit par l'une des plus grandes spécialistes de la langue française, ce dictionnaire, volontiers provocateur et souvent drolatique, raconte l'histoire de notre langue et de ses nécessaires transformations. Il apporte des réponses inattendues à l'épineuse question du maintien de l'orthographe et propose des réformes à adopter d'urgence si nous ne voulons pas que notre langue appartienne à des grammairiens malades de la langue.

Commander dans une librairie en ligne

 
Plus d'articles...