Accueil Productions de l'association Publications des membres C. MARTINEZ

C. MARTINEZ

  • Petit dico des changements orthographiques récents

Petit dico des changements orthographiques récents

Camille Martinez, Zeugmo Éditions

La français évolue en permanence. Pas seulement parce que de nouveaux mots apparaissent ou disparaissent, mais aussi parce que la forme des mots change. Autrefois, les changements orthographiques des dictionnaires étaient publiés par les correcteurs. Il est temps de renouer avec cette pratique...
Dans ce livre, vous trouverez une liste de plus de 4 500 changements constatés dans les dictionnaires récents. Des mots composés qui se soudent, des e qui reçoivent un accent aigu, des noms de métiers qui passent au féminin, des consonnes doubles qui se simplifient, des emprunts à des langues étrangères qui se francisent : les types de changements sont très divers. Ce petit dico est à mettre entre les mains de tous les professionnels de la langue et de l’édition, des amateurs de jeux de lettres et, plus généreusement, de tous les amoureux des mots !

Site du distributeur

  • L'orthographe en quatre temps

L'ORTHOGRAPHE EN QUATRE TEMPS
20E ANNIVERSAIRE DES RECTIFICATIONS DE L’ORTHOGRAPHE DE 1990 :

Enseignement, recherche et réforme, quelles convergences ? 

Actes du Colloque international de 2010 sous la direction de Susan Baddeley, Fabrice Jejcic et Camille Martinez

Le 6 décembre 1990 paraissait, dans la section Documents administratifs du Journal officiel, le rapport du Conseil supérieur de la langue française intitulé « Les Rectifications de l’orthographe ». Ce rapport, le fruit d’un long travail de concertation entre linguistes, lexicographes, personnalités politiques et médiatiques, proposait non pas une réforme de l’orthographe française mais des « Rectifications » destinées à éliminer quelques-unes des anomalies les plus flagrantes de l’écrit du français, et se voulait un premier pas vers sa modernisation.
Vingt ans après, un colloque organisé à l’initiative de deux membres de l’ancienne équipe CNRS-HESO (qui, autour de sa fondatrice et directrice, Nina Catach, avait été au premier plan de cette initiative) se proposait non seulement de faire le bilan de cette « mini-réforme », vingt ans après, mais aussi de se pencher sur la question plus large de la place de l’écrit dans la société. Le colloque a réuni de nombreux spécialistes de l’orthographe, venus de tous le s pays francophones et d’ailleurs, pour faire le point sur l’état actuel des recherches et les perspectives futures.
Ce volume d’actes en regroupe les principales communications, et s’organise autour des quatre grands thèmes du colloque : histoire et société, enquêtes et corpus, enseignement et didactique, futures réformes.

Cet ouvrage contient les communications des membres de EROFA suivantes :
- Pierre Encrevé : Dans les coulisses des  Rectifications. 
- S. Baddeley : L’orthographe avant l’Académie : les tentatives de réforme et leur accueil.
- Marinette Matthey : L’accord du participe langue première ou seconde : quelques données de terrain.
- Catherine Brissaud, Danièle Cogis, Claudie Pérret : L’enseignement du français : une mission encore possible ?
- Elena Llamas Pombo : Prestige normatif et diffusion des réformes orthographiques : les cas du français et de l’espagnol en contraste.
- Georges Legros : Rationaliser l’orthographe grammaticale ? L’exemple des participes.
- Claude Gruaz : Dans le sillage des Rectifications de 1990 : les recherches de EROFA.

Commander sur le site de l'éditeur

  • L’Orthographe des dictionnaires français - La construction de la norme graphique par les lexicographes
    Honoré Champion, 2012, 648 p.
L’orthographe du français est en perpétuelle évolution. En tant que norme sociale, elle s’incarne depuis à peine un siècle et demi dans les dictionnaires généraux monolingues les plus répandus. Ces dictionnaires, qui se succèdent dans le paysage lexicographique, sont investis d’un pouvoir décisionnel. En tant que norme graphique dont rendent compte les dictionnaires, l’orthographe n’est pas immuable. Chaque lexicographe possède en effet une part de choix dans les graphies des articles qu’il rédige, ce qui a conduit des linguistes à relever des milliers de variantes graphiques dans des ouvrages parus avant 1997. De plus, les éditions successives d’un même dictionnaire apportent chacune leur lot de changements orthographiques et de retouches dans le traitement lexicographique de l’orthographe.
Pour circonscrire la transformation de la norme graphique, nous avons comparé entre eux les Petit Larousse 1997 à 2011 et les Petit Robert de la même période. La comparaison de ces trente ouvrages a impliqué la mise en œuvre d’une grille de lecture dont les fruits portent sur l’orthographe. Une description classificatoire des 3 80 0 changements graphiques relevés au fil des éditions met en relief les contours de l’évolution de notre orthographe. L’examen de ces données cède alors le pas à un questionnement sur la place du dictionnaire dans notre société et à une analyse de la responsabilité des lexicographes dans le changement linguistique.

 

  • Culture et recherche, n° 124 (articles de C. Gruaz et C. Martinez)
    Ministère de la Culture et de la Communication, 2010-2011, 64 p.


    La pluralité des langues est de mieux en mieux perçue comme une donnée essentielle à la compréhension de l'Humain. La recherche sur le plurilinguisme et ses modalités connait en conséquence un fort développement. Le ministère de la Culture et de la Communication, chargé avec d'autres départements ministériels de la politique linguistique de la France, encourage des recherches dans ce domaine, avec plusieurs objectifs : assurer la sauvegarde de notre patrimoine linguistique, enrichir les connaissances sur les pratiques linguistiques réelles, et développer les technologies de la langue pour les usages numériques. Par son essence même, la langue est une composante présente dans tous les secteurs de la culture. Le dossier de ce numéro de Culture et recherche, conçu avec la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, fait état des recherches et des débats en cours sur la coexistence et le métissage des langues.

    Consulter en ligne

 

  • La variation graphique : champs, facteurs, Études de linguistique appliqué, n°159, coordonné par C. Martinez (articles de C. Martinez : « Exploration des facteurs de variation de l'écrit » et de C. Gruaz : « Lexique et variation sérielle »)
    Klincksieck, juillet-septembre 2010, 128 p.


    La variation graphique touche régulièrement certains types d'écrits : dialogues en ligne, SMS, prise de notes, publicité, etc. Elle se manifeste souvent dans la production de certains scripteurs : apprenants, auteurs régionaux, etc. De plus, elle touche régulièrement des zones précises du système graphique : pour le français, traits d'union, signes diacritiques, néologismes, irrégularités du système, etc. Il s'agira de circonscrire cette variation graphique, à travers l'étude de divers cas de figure.
    Avec des contributions de C. Gruaz, J.-P. Jaffré, F. Jejcic, C. Martinez, J. Pruvost, A. Tatossian, G. Terrien.

    Consulter en ligne

Grammont

Les plus grands linguistes, comme Maurice Grammont, n'ont pas hésité à remplacer les lettres grecques et similaires par leurs correspondants français.

Maurice Grammont, Compte rendu du Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure, Revue des langues romanes, n° 53, 1916, p. 402-410.